Anabell Guerrero - Livres

Livres

Totems

«Je peux changer en échangeant avec l'autre, sans me perdre pour autant ni me dénaturer. C'est pourquoi nous avons besoin des frontières, non plus pour nous arrêter, mais pour exercer ce libre passage à l'autre, pour souligner la merveille de l'ici-là. Les personnages élevés par Anabell Guerrero tissent et tâtent le détail de leur vie de tous les jours et ils regardent au loin, par-dessus la barrière ou le grillage ou le barrage de frontière. Ce ne sont pas les insignes marqueurs d'une immensité, mais les conducteurs de la Relation» Édouard Glissant «Totems» a été réalisé en 2000, à la péninsule de la Guajira, zone semi-désertique située à la frontière entre le Venezuela et la Colombie, en hommage aux femmes guajiras qui tentent à tout prix de maintenir les traditions culturelles et la cohésion familiale au sein de leur communauté.Depuis toujours, la réflexion autour de la notion de frontière comme lieu de passage, de division et de confrontation avec l'autre fait partie de la démarche artistique d'Anabell Guerrero.La série « Totems » s'inscrit dans la généalogie d'une série de travaux que la photographe a réalisés sur les thèmes de l'exil, la vie entre deux mondes, la frontière. Ce livre est accompagné des textes d'Édouard Glissant, Cecira Armitano et Ingrid M. Jiménez Martínez. Édouard Glissant : Romancier, essayiste, auteur d'une oeuvre d'une grande ampleur et diversité. On peut citer : «La Lézarde», 1958 (prix Renaudot), «L'Intention poétique», «Le Discours antillais» et «Poétique de la relation», «Mahagony», « Tout-Monde». Cecira Armitano : Ancienne élève de l'école du Louvre, diplômée en muséologie et art contemporain, elle a dirigé pendant douze ans le département des expositions du musée d'Art contemporain de Caracas Sofia Imber (MACCSI). Critique d'art, elle a travaillé comme commissaire d'expositions indépendant en France, au Portugal, en République Dominicaine, au Pérou et au Brésil.Ingrid M. Jiménez Martínez: Historienne d'art, elle est diplômée de l'université de Séville et de l'université du Wisconsin. Professeur d'histoire et de théorie d'art contemporain à l'université de Porto Rico, elle est critique d'art pour la revue «Art Nexus».

Commander

Aux Frontières

« Mois après mois, des millions d'êtres humains quittent leur patrie. Ils la quittent parce qu'il ne s'y trouve rien si ce n'est leur tout, et ce tout, contrairement à ce qui se passait jadis, n'offre plus de quoi nourrir leurs enfants. C'est là la nouvelle pauvreté de ces dernières décennies » J. Berger « Aux frontières » a été réalisé au centre d'accueil des réfugiés de la Croix Rouge à Sangatte entre juin et septembre 2002. Sangatte était un dispositif juridique d'exception et un lieu de transit, où l'on pouvait constater les effets de la globalisation sur les migrations internationales. Aujourd'hui Sangatte n'existe plus, mais l'afflux de réfugiés n'a pas cessé pour autant. « Les photographies d'Anabell Guerrero prises à Sangatte nous offrent une forme tout à fait différente des canons du photo-reportage classique. En s'approchant, en s'attachant à des détails, en fragmentant objets et portraits, en mêlant noir et blanc et couleur, en refusant toute forme d'anecdote, dans les faits comme dans ses images, en jouant sur les plans, la netteté et le flou délicat, elle nous propose une autre forme de témoignage. » Christian Caujolle « Aux frontières » s'inscrit dans une généalogie de travaux que la photographe a effectués sur les thèmes de l'exil, des populations déplacées, des réfugiés et de la vie à la frontière... Ce livre est accompagné des textes de John Berger, Christian Caujolle et Cecira Armitano. John Berger, écrivain et peintre britannique, auteur notamment de « King », Éditions de l'Olivier, Paris, 2002. A obtenu le Booker Prize en 1972. Christian Caujolle, fondateur et directeur artistique de l'agence et de la galerie VU'. Cecira Armitano, critique d'art. Membre de AICA France, ex-directrice des expositions au musée d'Art contemporain de Caracas (Venezuela).

Commander
Top